Article d’Annie Hannedouche

Tout, tout, vous saurez tout sur le vin rosé avec Annie, dénicheuse de vins chez Resovino

Il y a 20 ans on vous aurait dit : « mouais… le vin rosé c’est gentillet, au mieux léger et fruité, au pire fade ou trafiqué »Et puis les vins ont évolué… et nous aussi ! La qualité, la diversité, la gourmandise, l’équilibre, la concentration sont au rendez-vous et maintenant on adore !

Mais pourquoi un tel changement ?

Tout simplement parce que les vignerons bossent beaucoup mieux.

 Annie et Patrick dégustent le nouveau millésime MiP

Annie et Patrick dégustent le nouveau millésime MiP

Penchons-nous donc quelques instants sur le côté technique (si, si, c’est intéressant) :

  • Comment est fait le rosé ?

La base : le vin rosé est produit uniquement avec des raisins noirs à jus blanc.

La bêtise à ne pas dire : le rosé est le résultat du mélange de vin blanc et de vin rouge (une seule exception, la fabrication du Champagne rosé)

Jusque-là, ça va ? Alors continuons avec l’élaboration du vin rosé.

Les raisins sont vendangés le plus souvent à la fraîche (nuit ou petit matin) pour garder toutes leurs qualités aromatiques et transportés rapido au chai pour subir au choix, 2 types de vinification :

– Les rosés de presse : les grappes foulées sont pressées immédiatement, lentement. Le temps de contact entre la peau des raisins (qui contient les colorants naturels) et le jus des raisins est limité. Le jus sera donc clair.

– Les rosés de saignée : la peau des raisins éclatés va rester en contact quelques heures avec le jus, c’est la macération pelliculaire. Pas trop longtemps surtout sinon on fait du rouge ! Le jus est alors soutiré (ou saigné). Ces vins rosés sont donc plus colorés que les précédents.

Ces 2 méthodes nécessitent du doigté pour aboutir à la couleur et au fruité désirés.

La vinification du rosé est donc une affaire subtile, ne vous y trompez pas.

  • Pour quel résultats ?

On comprend mieux pourquoi les rosés obtenus sont différents mais la méthode de vinification ne fait pas tout. Là ça se complique (un peu). En effet vont jouer également le terroir, le climat et les cépages.

Finalement, et c’est le principal, nous avons ainsi à notre disposition des vins fruités et gourmands impeccables pour les apéros, les buffets d’été, la cuisine exotique, la tapenade tartinée sur un bon pain de campagne… pas de doute, ce sont des vins extraordinaires de convivialité. Mais on trouve également des rosés plus vineux, plus concentrés qui vont parfaitement s’accorder avec des repas élaborés, ce sont des rosés de gastronomie comme le Tavel par exemple. Finalement, ce n’est pas par hasard que les vins rosés représentent actuellement plus de 25% des ventes totales de vins en France et que c’est la seule couleur dont les ventes progressent.

Alors, osez les vins rosés ! Ne vous laissez pas enfermer dans vos habitudes. Vous pouvez les boire tout au long de l’année sur un bel accord mets et vin et pas seulement quand il fait + de 25° dehors !

  • A quel prix ?

On peut trouver du vin rosé à tous les prix de 3 € à 25 €. L’important est de considérer qu’un rosé est un vin « normal » qui nécessite pour se faire un travail soigneux à la vigne, une vendange à maturité optimale, un rendement maitrisé et une vinification certes assez courte mais qui demande de la technique et du doigté.

Alors vous pouvez considérer qu’un vin rosé entre 8 et 12 €, s’il est bien fait, est vendu à son juste prix.

  • Quels vins et champagnes rosés choisir chez Resovino ?

Dénicheurs de vins devant l’éternel, nous avons découvert il y a quelques années les rosés de Provence et plus particulièrement ceux élaborés au pied de la montagne Sainte Victoire chère à Cézanne.

 Bienvenue au Domaine des Diables

Bienvenue au Domaine des Diables

Coup de foudre (sans jeu de mot…) instantané pour le Mip Classic et ses petits copains le Mip Collection et le Rose Bonbon du Domaine des Diables. Ce sont ceux que nous vous avons proposé lors de notre vente du mois de mars/avril 2017 “Les vins de jardin” et qui reviennent en force pour notre vente de mars/avril 2018 “Les vins de terrasse”. Ce domaine que nous sommes fiers d’avoir déniché il y a plusieurs années est reconnu par toutes les grandes instances du monde du vin et archi multi récompensé dans tous les concours.

Mais le rosé existe aussi en Champagne et c’est en général en ajoutant à l’assemblage classique, un peu de vin rouge de la région comme le Bouzy qu’il s’élabore. C’est le cas du champagne Grand Rosé Chauvet  vendu chez Resovino.

Grand Rosé Champagne Chauvet 75cl déniché par Resovino

Achetez ce champagne rosé déniché par Annie et Patrick

Alors, elle n’est pas belle la vie en Rosévino ?

PS : Un conseil pour choisir vos vins rosés ? Une envie de participer à nos prochaines dégustations privées de vins ? C’est simple comme formuler votre demande sur Contact

3 Commentaires

  • Claude Veyrac Le 8 mars 2018 18 h 59 min

    L’an dernier j’avais bien apprécié votre MIP. Donc je suis prêt pour un deuxième essai.
    J’aime bien les dégustations gourmandes et pas les dégustations savantes. On ne crache pas et on déguste trois vins au maximum en cassant la croûte. Pour votre rosé je viendrai avec mon manger, par exemple un gigot désossé cuit 7 heures, avec ses pommes de terre. À vous de prévoir la date et les convives…

    • Patrick HANNEDOUCHE
      Patrick HANNEDOUCHE Le 8 mars 2018 19 h 07 min

      Mon cher Claude,
      Nous serons ravis de vous accueillir, toi et ton gigot !
      Tu peux noter que la dégustation des vins de terrasse aura lieu le 10 avril dans la soirée.

  • vignaud Le 9 mars 2018 7 h 20 min

    le MIP, une terrasse et du soleil … cela sent bon le printemps

Ajouter un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués d'une *